English version Version arabe Plan du site Plan du site
Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires Coopération Actualités Publications Bibliothèque Le Nucléaire Liens Utiles Open Data Contact
Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires CNSTN
Nos Laboratoires
Unité d'Hydrologie Isotopique
Unité Radiopharmaceutiques
Unité Pilote de Traitement
par Rayonnements Ionisants
Unité d'Electronique
et Instrumentation Nucléaire
Unité de Radioanalyse
Unité Pilote de Production des Males Stériles de la Cératite
Unité de Microbiologie
Unité de Radioprotection
Unité de Radiochimie
 
Rechercher sur ce site

  Mission     Projets     Prestations     Equipements     Visite Virtuelle  
  • Spectromètre de masse des rapports isotopiques IRMS.
  • Compteur à scintillation liquide Packard 2750 TR/LL.
  • Ligne de synthèse du benzène pour l'analyse du Carbone 14.
  • Spectromètre d'Absorption Atomique : AAS vario 6 d'Analytic Jena.
  • Chromatographe ionique : Dionex 120.
  • Matériel de prélèvement et d'échantillonnage.
  • Logiciels et bases de données.
  1. Les apports de L'Hydrologie Isotopique
  2. Application des traceurs en hydrologie

Les apports de L'Hydrologie Isotopique

Les techniques isotopiques fournissent des informations essentielles sur les sources, les mouvements et les qualités d'eau dans les différents environnements, y compris les cours d'eau et les lacs.

Elles sont particulièrement efficaces pour l'étude des nappes souterraines.

En effet, l'hydrologie isotopique fournit des informations sur le comportement de l'eau dans le sol et contribue donc à mieux assurer l'utilisation rationnelle de cette précieuse ressource.

La géochimie des isotopes et plus particulièrement le Carbone 14, le Carbone 13, le tritium, le deutérium et l'oxygène 18 permet, avec l'appui des études hydrogéologiques détaillées, de préciser certaines données du régime des eaux souterraines.

En particulier leur alimentation, le renouvellement des réserves, les caractéristiques de l'écoulement souterrain et les conditions aux limites des systèmes aquifères.

Les résultats serviront pour les études hydrologiques menées par le Ministère de l'Agriculture (Direction Générale des ressources en eau) pour l'implantation de nouveau puits et forages, d'améliorer la modélisation conceptuelle des systèmes, et de fournir des paramètres de calage (validation des futurs modèles mathématiques).

Application des traceurs en hydrologie

Pour étudier les transferts de matière, on utilise des traceurs radioactifs et isotopiques de même que des traceurs chimiques ou fluorescents.

Les traceurs ont un vaste champ d'applications. Ils sont utilisés dans :

Le domaine des sciences de la terre (hydrologie, hydraulique, pétrologie, géothermie, sédimentologie dynamique, environnement, etc...) pour connaître en conditions réelles les débits, les coefficients de dispersion, distribution des temps de séjour, etc...

Analyser l'impact de la pluviométrie et de la recharge artificielle sur les nappes phréatiques par l'utilisation des techniques isotopiques.

La radioprotection : contribuer au projet de la surveillance radiologique au niveau de mesure de la radioactivité du sol, de l'eau et de l'air.

L'industrie (agroalimentaire, chimie, matériaux, génie civil, etc ...) pour des contrôles non destructifs, des études d'écoulement, de circulation de matière, des mesures d'usure, des contrôles de teneur, d'homogénéité, etc ...

Détermination des cations majeurs et traces dans les eaux souterraines par Spectrométrie d'Absorption Atomique :

Les éléments à analyser sont : Mg, Ca, Na, Hg, K, Cd, Pb, Si, Fe.

Pour étudier les transferts de matière, on utilise des traceurs radioactifs et isotopiques de même que des traceurs chimiques ou fluorescents.

Les traceurs ont un vaste champ d'applications. Ils sont utilisés dans :

  • Le domaine des sciences de la terre (hydrologie, hydraulique, pétrologie, géothermie, sédimentologie dynamique, environnement, etc...) pour connaître en conditions réelles les débits, les coefficients de dispersion, distribution des temps de séjour, etc .
  • Analyser l'impact de la pluviométrie et de la recharge artificielle sur les nappes phréatiques par l'utilisation des techniques isotopiques.
  • La radioprotection : contribuer au projet de la surveillance radiologique au niveau de mesure de la radioactivité du sol, de l'eau et de l'air.
  • L'industrie (agroalimentaire, chimie, matériaux, génie civil, etc ...) pour des contrôles non destructifs, des études d'écoulement, de circulation de matière, des mesures d'usure, des contrôles de teneur, d'homogénéité, etc ...

Détermination des anions majeurs dans les eaux souterraines par la Chromatographie Ionique :

Les éléments à analyser sont : Fluore, Acétate, Chlorure, Nitrite, Bromure, Nitrate, Phosphate, Sulfate, etc ...

Détermination des cations majeurs et traces dans les eaux sous-terraines par Spectrométrie d'Absorption Atomique :

Les éléments à analyser sont : Mg, Ca, Na, Hg, K, Cd, Pb, Si, Fe

La Datation au Carbone 14

 

Le cnstn   Coopération   Actualités   Publications   Bibliothèque   Le nucléaire   Liens utiles   Contact
Pôle Technologique - 2020 Sidi Thabet BP 72
Tél. : +216 71 537 544 / 71 537 410 Fax : +216 71 537 555
Email : official@cnstn.rnrt.tn
Designed by mediatix.com