English version Version arabe Plan du site Plan du site
Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires Coopération Actualités Publications Bibliothèque Le Nucléaire Liens Utiles Open Data Contact
Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires CNSTN
Nos Laboratoires
Unité d'Hydrologie Isotopique
Unité Radiopharmaceutiques
Unité Pilote de Traitement
par Rayonnements Ionisants
Unité d'Electronique
et Instrumentation Nucléaire
Unité de Radioanalyse
Unité Pilote de Production des Males Stériles de la Cératite
Unité de Microbiologie
Unité de Radioprotection
Unité de Radiochimie
 
Rechercher sur ce site

Usages pacifiques de l’énergie nucléaire

Un rayonnement bénéfique dans plusieurs domaines

Evoquant le sujet de l’énergie nucléaire, neuf personnes sur dix se feraient probablement une représentation alarmante, même dramatique de la question. Energie nucléaire rime souvent avec radioactivité, déchets nucléaires, armes nucléaires, catastrophe de Tchernobyl…

Mais, par-delà cette facette inquiétante, ladite énergie peut s’avérer d’une grande utilité dans plusieurs domaines pacifiques. En effet, les usages pacifiques de l’énergie nucléaire touchent à de nombreux domaines comme ceux de l’agroalimentaire, l’agriculture, l’industrie, la médecine, la production d’électricité, la stérilisation et bien d’autres secteurs…

En Tunisie, le recours aux techniques nucléaires est tout récent. De fait, le premier centre chargé de la promotion des technologies nucléaires pour les applications pacifiques est le Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires (CNSTN) qui a été créé en 1993.

M.Adel Trabelsi, directeur général du CNSTN, indique qu’«au fil des années, les techniques nucléaires à usage pacifique se sont avérées incontournables dans des domaines où les méthodes classiques ont dévoilé leurs limites. Désormais, ce sont les sciences et technologies nucléaires qui assurent le relais».

La liste des domaines pacifiques où l’énergie nucléaire entre en compétition est large, mais le secteur où l’apport semble le plus significatif est celui de l’énergétique et principalement l’énergie électrique. En effet, la consommation de l’énergie électrique augmente au rythme du niveau de vie et de la croissance économique, tandis qu’une baisse des prix du pétrole n’est pas envisageable, du moins pour le court terme.

Dans ce contexte, l’énergie nucléaire a, sans conteste, son mot à dire dans la politique énergétique de notre pays. Une diversification des ressources énergétiques semble être une option appropriée pour garantir le bon fonctionnement du secteur. A ce propos, le directeur du CNSTN indique que «l’étude menée récemment par le Centre a démontré que la production de l’électricité avec du nucléaire peut être compétitive avec les méthodes classiques pour un prix de baril de pétrole aux alentours de 30 dollars. Que dire alors si le prix du baril atteint actuellement les 70 dollars. A ce stade, la production d’électricité par l’énergie nucléaire paraît largement rentable».

D’autre part, le domaine agroalimentaire tire pleinement profit de cette énergie, puisque les rayonnements nucléaires contribuent à la prolongation de la durée de conservation des viandes, des produits de la mer, à la désinsectisation des fruits secs et des céréales, au ralentissement de la maturation des fruits et légumes frais et au traitement des épices.

Les applications de l’énergie nucléaire s’étendent également au domaine industriel où la sécurité sanitaire de nombreux produits finis des industries cosmétiques peut être préservée. Cela concerne également l’amélioration des caractéristiques mécaniques des câbles (câblage des moteurs de voitures, câbles d’ordinateurs, etc...)

L’agriculture n’est pas en reste quant à l’utilisation de l’énergie nucléaire. Elle est utilisée notamment pour la stérilisation de la cératite (communément connue sous le nom de la mouche méditerranéenne) et qui est le «ravageur» le plus redoutable en Tunisie et dans le bassin méditerranéen pour la récolte des fruits. «Cette technique de la stérilisation des insectes, outre son efficacité, a le mérite d’être biologique. Le recours à la méthode classique, en l’occurrence le traitement chimique, s’avère effectivement destructeur pour l’environnement et, du reste, peu efficace», note le directeur général du CNSTN.

Par ailleurs, on ne peut pas parler de l’application pacifique de l’énergie nucléaire sans évoquer le domaine de la médecine ou de la pharmacie.

Cette énergie est d’une grande utilité quand il s’agit de procéder à un diagnostic précoce de différents dysfonctionnements cérébraux. Elle intervient également dans le contrôle de la qualité des performances des machines d’imagerie par résonance magnétique (IRM)…

L’application de l’énergie nucléaire s’étend également à des domaines qu’on qualifiera de «moins probables», puisque l’énergie apporte sa pierre dans les efforts de la sauvegarde du patrimoine : « Dernièrement, on a traité les habits du Bey de Tunis par les rayons adéquats afin de les préserver des petits moustiques et microbes qui peuvent détériorer le tissu, le recours à des produits chimiques pour ce traitement risquerait de dénaturer les couleurs ou la qualité de la matière ». Un certain nombre de tableaux d’une grande valeur historique ont pu bénéficier également de ce genre de traitement afin de les préserver contre toute menace…

Les applications pacifiques de l’énergie nucléaire recouvrent également des domaines comme la stérilisation des produits à usage unique, et ce, sans recourir à leur désemballage (les seringues, les gants…) ou encore dans le dessalement des eaux de la mer, la localisation des sites où les séismes ont plus de chances de survenir et l’évaluation de l’érosion des sols par la radioactivité…

Les usages, comme on le constate, sont multiples et les bienfaits innombrables. « Notre intérêt pour l’usage pacifique de l’énergie nucléaire s’accroît de jour en jour, et un jugement global de la situation nous permet de dire qu’on est assez bien placé par rapport à nos voisins sur ce chapitre… Bien que nous enregistrions du retard concernant l’application de l’énergie nucléaire dans certains secteurs, nos avances sont perceptibles dans bien d’autres domaines. Le chemin à parcourir est encore assez long, mais nous nous évertuons à gravir des échelons dans ce domaine en misant sur la recherche et sur la formation de compétences tunisiennes avec la coopération de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)… », conclut le directeur général du CNSTN.

M.B.R.
Article publié le 23-08-2006 dans La Presse.

 

Le cnstn   Coopération   Actualités   Publications   Bibliothèque   Le nucléaire   Liens utiles   Contact
Pôle Technologique - 2020 Sidi Thabet BP 72
Tél. : +216 71 537 544 / 71 537 410 Fax : +216 71 537 555
Email : official@cnstn.rnrt.tn
Designed by mediatix.com